ACCUEIL

 

 

Extrait : 29 février 2004

Très cher Léo,
Comme tu le sais, les vieux ne dorment jamais, ou bien à moitié et à petites doses, pendant la journée
.

On croit qu'ils vous écoutent puis on les surprend soudain, tête baissée et yeux clos, paisibles, s'habituant au néant, s'exerçant à la mort.

La nuit en revanche, de peur de sombrer pour toujours dans ces abîmes où le sommeil les entraîne, ils veillent, s'accrochent à cette vie qui ne demande qu'à les fuir, ils refusent ce repos qu'ils craignent éternel.

En attendant la suite, voici le 3 éme roman de Rémi, ...

Une situation irréelle ? Un long dialogue entre Léo et Joseph ! Des humeurs !

Mais, comment pourraient-ils se comprendre, ces personnages ! Leur rencontre imprévue et cocasse jette un trouble légitime dans l'esprit de Léo. Pourtant, ensemble, ils continuent de filer vers le lendemain 29 février.

Et on s'interroge. Le destin serait-il né du hasard, à partir duquel les chances se cultivent ?

Pour Joseph, non vraiment, le 29 février n'est jamais une coïncidence, une fatalité. C'est une chance, un rendez-vous !
Pour Léo, c'est l'inconnu, l'insoupsonnable, l'absurde. Mais pourtant le doute s'installe ; et il prend des allures insensées .

Alors, sceptiques,

comme Léo, on n'y croît pas,
on n'y croit vraiment pas .... 
On n'y croit, pas vraiment ! Quoi que ...

 

Enrichissez donc votre collection des oeuvres romanesques de Rémi STEFANI. Et si vous n'avez pas les premiers volumes (La planque et Des pas sur le sable), cherchez bien avant qu'ils ne soient épuisés.

29 février (Rémi Stefani)
Métis - RAGEOT-EDITEUR

 

 

Bienvenue | état Civil | Palmares | Anniversaires | Actualité | Dossiers | Bloc notes | Adresses | Herponcey | La Photo