Bienvenue Actualité

Autour du week-end du 19 Nov 2000

Le week-end avait bien commencé : Petite réception de Profs chez les Letouze.
Il s'est à peu près bien terminé, finalement sans drame. Entre temps, une certaine angoisse !, Mais tout est bien qui finit au mieux.

Le problème :

Une promenade à vélo le Dimanche après midi. (Marie-Geneviève veut maintenir sa forme physique).
On part en voiture jusqu'à Airan, sur la route de St Pierre sur Dives. On sort les vélos, et je pars en tête (contre le vent) emmenant Marie-Geneviève dans ma roue. Bien protégée, MG est à l'aise. Elle veut me le dire et s'infiltre à doite pour m'exprimer que ça marche super. SUPER ? Nos guidons se touchent, et Marie-Geneviève rate le rétablissement.

La chute, à faible vitesse est sérieuse. La tête porte sur le macadam et la conscience s'éclipse. Toute initiative pour obtenir de la blessée un signe quelconque est vaine.
Course pour alerter les secours. La première et la deuxiéme portes sont fermées. Les gens osent passer le week-end ailleurs. La troisième répond. Elle appelle les pompiers, merci.

Retour sur les lieux. Statut quo. Pas d'écho. Cela dure encore 10 minutes, 10 minutes de monologue pour tenter d'éveiller l'intérêt, pour aiguiser l'esprit. Enfin un oeil cligne, les battements de cils répondent à mes questions. Ca va revenir. Bouge ton pied, il se soulève. Serre la main, je ressens la pression attendue.

Les pompiers en profitent pour arriver. Ils prennent le relais, interrogent. La parole s'anime enfin. On monte dans l'amulance. Le plus dur est fait. La mémoire immédiate fait encore défaut, mais le pli est pris : on progresse.

 A l'hopital, mêmes questions. Réponses de plus en plus satisfaisantes. On l'a échappé belle. Belle plaie au dessus de la tempe droite, déjà désinfectée pendant le trajet : un gros bobo qui sera traité avec 7 ou 8 points de sutures.

 Mal à l'épaule, pourtant. Ce n'est sans doute pas grave. Le choc, c'est sûr. En tout cas les inquiètudes se dissipent, la tête a repris ses esprit. Pour l'instant n'en demandons pas plus.

 Lundi 20 matinée, toujours au CHU de CAEN. Des étourdissements persistent, l'équilibre demeure incertain. Bon, la courbe reste positive, mais cette épaule quand même !

Lundi 20, après midi : le cerveau maîtrise tous ses périphériques. La machine est bien repartie. Des séquelles ? aucune. Pourtant la douleur à l'épaule s'affirme encore. S'il vous plait, un spécialiste. O lala, la clavicule, c'est évident elle a glissé. Sur l'échelle de la disjonction qui comporte 4 niveaux nous nous offrons le degré 3. La radio confirme (la radiologie bien sûr, pas france-info). 

Ce sera donc l'opération, mineure en soi, mais qui nécessitera une immobilisation du bras pendant 45 jours. C'est normal, puiqu'on place des vis et des plaques pour bien tout remettre en place. Après 45 jours, on retirera tout ce petit matériel devenu inutile. 

L'opération est pour demain Mardi. Elle est bénigne. Après ces quelques heures de tension soutenue, nous avons retrouvé une parfaite sérénité.

 OUF.

 Quel cadeau pour MG, à Noël : un casque de vélo. Pour l'épaule j'attends des idées.

Bienvenue Actualité